lundi 26 novembre 2018

PUMPKIN AUTUMN CHALLENGE 2018 : Bilan



Et voilà, fin novembre pointe déjà le bout de son nez et annonce la fin du Pumpkin Autumn Challenge. Le 17 septembre je vous faisais un article pour présenter ma PAL, qui comprenait en tout et pour tout 4 livres dont 1 BD. Comme je vous l'expliquais alors, il s'agissait de ma première participation à un challenge, j'avais donc préféré viser un résultat réaliste et faisable ! Finalement, ma faim de loup-garou s'est clairement transformée en appétit de goule puisque la seule sous-catégorie que je n'ai pas validé est "Trick or treat". J'avais pourtant la BD "Mélusine - Halloween" de prévue, mais elle n'était plus disponible dans ma bibliothèque et je n'ai pas réussi à trouver une lecture de remplacement. Deux mois et demi après, je me retrouve donc avec 14 lectures faites, dont 6 BD, 7 romans et 1 lecture Wattpad. Autant vous dire que je suis plutôt contente de ce bilan :)

Mais cette satisfaction n'émane pas vraiment du nombre, mais plutôt du contenu puisque ce challenge m'a vraiment beaucoup apporté sur le plan littéraire. Le fait de chercher des lectures en lien avec les différents thèmes proposés par Guimause m'a contraint à explorer des genres vers lesquels je ne me serais pas forcément tournée. Or cette contrainte s'est, pour la plupart du temps, révélée positive et bénéfique. Sortir de ma zone de confort m'a permis de me plonger dans de nouveaux univers et de me libérer de certains préjugés. Je me retrouve donc avec un bilan surprenant où j'ai été déçu par Stephen King et où j'ai eu un coup de coeur pour Karen Lynch... En tout cas, j'espère que vous avez aussi fait de belles découvertes pendant cette période automnale et n'hésitez pas à m'indiquer en commentaire si vous avez participé au Pumpkin Autumn Challenge. Allez, assez parlé, je vous laisse avec mon bilan détaillé de ces 14 lectures effectuées.


■ "Puzzle" de Franck Thilliez et Mig
Je vous en parle dans mon article "5 BD pour le Pumpkin Challenge".

■ "CA" (tome 1)
 de Stephen King
Vous pouvez retrouver mon article complet sur ce livre ici.

■ "Le Fantôme de Canterville"
de Jean-Luc Cornette
Synopsis : "La famille Otis a acheté un vieux château en Angleterre, le château des Canterville. En devenant propriétaires de cette immense, ils deviennent également propriétaires du terrible et sanguinaire fantôme qui hante cette maison ! Et cet habitant va essayer coûte que coûte de les déloger de chez lui ! Mais cette famille d'Américains s'en moque bien et le persécute à son tour ! Seule la jeune Virginia va avoir pitié de ce pauvre fantôme, et tentera de lui faire retrouver la paix éternelle."
Cette BD m'a clairement laissé de marbre... Elle se lit très vite, j'ai donc eu l'impression que l'histoire était bâclée en quelques planches alors qu'il y avait un bon potentiel à explorer. C'est donc une déception car l'univers et les dessins me semblaient intéressants. Du coup je pense plutôt me tourner vers l'oeuvre originale d'Oscar Wilde pour aborder l'histoire sous un autre format. 

■ "Relentless" (tome 1) 
de Karen Lynch
Vous pouvez retrouver mon article complet sur ce livre ici.


■ "Hadès et Perséphone" (tome 1) de BookofSunshine
Il s'agit d'une lecture Wattpad que vous pouvez retrouver ici. Honnêtement je ne m'attendais pas forcément à ce récit car je l'ai trouvé par hasard en fouinant dans le thème vampire, avec l'idée de trouver une histoire pour la sous-catégorie "Vous prendrez bien un verre de True Blood ?".
Le synopsis est le suivant :
"Après une rupture douloureuse, à vingt-trois ans, Abigail décide de changer de vie. Sa seule issue: s'éloigner de sa ville natale empreinte de souvenirs. Par un concours de circonstances, elle se retrouve à partager une colocation avec deux étudiants aux personnalités bien différentes. Ils sont beaux, ils sont adulés, et l'un d'eux va lui faire vivre un véritable cauchemar. Sa première idée, reculer...mais, après tout, on ne vit qu'une fois ?"
J'ai donc démarré cette lecture en pensant que parmi les personnages se trouvaient quelques créatures fantastiques, mais en fait pas du tout, il s'agit d'une newromance classique. Malgré tout je l'ai lu jusqu'au bout car l'écriture est fluide et on se laisse prendre facilement au récit. On retrouve beaucoup de clichés du triangle amoureux qui m'ont fait lever les yeux au ciel et j'ai eu plusieurs fois envie de claquer l'héroïne, mais c'était une lecture sympa pour se vider la tête. Cela m'a également permis de découvrir les ressources dont dispose la plateforme Wattpad et je ne peux que saluer le travail conséquent de toutes les personnes qui nous proposent, comme BookofSunshine, des histoires gratuites en libre-accès.

■ "Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret" de Sibylline, Capucine et Jérôme d'Aviau
Une très jolie découverte BD que je vous ai détaillé dans un article ici.


■ "Les Carnets de Cerise - Le zoo pétrifié" (tome 1) de Joris Chamblain et Aurélie Neyret
Je vous en parle dans mon article "5 BD pour le Pumpkin Challenge".


■ "Survivre à l'enfer" de Sandrine Rochel
Synopsis : "La première fois que son père abuse d'elle, Sandrine a 6 ans. Son calvaire durera jusqu'à ses 17 ans, âge où elle décide de dénoncer son père à la police. A l'époque, la justice fait condamner son père à 15 ans de prison ferme pour viol sur mineure de moins de 15 ans et sa mère à 3 ans de prison avec sursis pour complicité. Son histoire douloureuse, Sandrine Rochel l'a d'abord écrite dans le but d'aider les victimes de l'inceste à dénoncer leur bourreau et montrer qu'une reconstruction est possible après un tel enfer, malgré les séquelles que cela implique. 
Après plusieurs années de rémission psychologique, elle a fondé son association en aide aux victimes de l'inceste. Voici son histoire..."
Un témoignage poignant sur le drame de l'inceste, mais aussi un très bel hymne à la vie et à la résilience. Je vous en parlerais sans doute plus en détails prochainement.


■ "Les sorcières du Clan du Nord" (tome 1) d'Irena Brignull
Cette lecture a également fait l'objet d'un article détaillé ici.

■ "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban" (tome 3) de J.K. Rowling
Il s'agit de ma seule relecture du challenge. En cette période de martèlement marketing autour de l'univers de J.K. Rowling, j'ai eu envie de me replonger dans ses livres et films. C'est donc assez naturellement que je me suis dirigée vers le tome 3, qui est l'un de mes préférés avec "La Coupe de Feu" et que je n'avais pas lu depuis plusieurs années. C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé le trio de Poudlard et que j'ai redécouvert certaines scènes dont j'avais oublié les détails.

■ "Culottées" (tome 1) de Pénélope Bagieu
Je vous en parle dans mon article "5 BD pour le Pumpkin Challenge".

■ "Mélusine - La Belle et la Bête (tome 12) " de Clarke et Gibson
Je vous en parle dans mon article "5 BD pour le Pumpkin Challenge".

■ "Relentless - Refuge" (tome 2) de Karen Lynch
Si vous avez lu mon article sur le tome 1 début novembre, vous ne serez pas surpris de voir que j'ai enchaîné dans la foulée avec le tome 2... Autant vous dire que ce second livre est à la hauteur du premier et même au dessus puisque je l'ai dévoré en 24h ! Etant donné que tout le contexte et l'univers ont eu le temps d'être posé et développé précédemment, "Refuge" se concentre plus sur l'action et donne clairement un coup d’accélération dans le déroulement des événements. Les pouvoirs de Sara Grey gagnent en précision et renforcent sa personnalité, tout en développant un autre aspect du registre fantastique. Si vous l'avez lu vous comprendrez donc pourquoi je l'ai classé dans la catégorie 'Clochette, grimoire" ;) Avec ce second tome, Karen Lynch nous ancre plus profondément dans l'histoire et les personnages. Je ne vais toujours pas lâcher Sara Grey puisque je prévois de lire le tome 3 pour le Cold Winter Challenge.

■ "Dans les bois" d'Harlan Coben
Un polar très prenant à lire, dont j'ai fait un article complet ici

vendredi 16 novembre 2018

SÉRIE / The Haunting of Hill House



source
Aujourd'hui, je viens vous parler de "The Haunting of Hill House", qui m'a accompagné pendant toute la période d'Halloween. Il s'agit d'une série québécoise sortie il y a un peu plus d'un mois sur Netflix. L'histoire s'inspire initialement d'un roman de Shirley Jackson, datant de 1959, et ayant déjà fait l'objet de plusieurs adaptations cinématographiques et théâtrales. Vous allez rapidement vous rendre compte que le synopsis reprend clairement les codes de l'horreur. "The Haunting of Hill House" retrace l'emménagement d'une famille dans une maison qu'ils ont prévu de rénover en un été. Les parents souhaitent ainsi tirer une bonne somme de cette rénovation, pour ensuite pouvoir investir dans la maison de leur rêve, un projet qu'ils ont mûrement construit avec les années. Sauf qu'évidemment, cette belle idée ne va pas du tout se passer comme prévu. Des phénomènes étranges vont petit à petit faire leur apparition (moisissures sur les murs, grattements d'ongles dans la cave ou encore aboiements de chiens inexistants la nuit...). Bref, ça pose une ambiance qui a déjà été largement explorée dans le cinéma d'épouvante/horreur ces dernières années. Pour ma part, je ne suis pas spécialement friande de ce genre.


Sauf que, là où la série devient intéressante, c'est qu'elle se base en fait, en grande partie, sur la période où les enfants sont devenus adultes et où chacun mène sa vie de son côté. Elle se focalise alors sur l'impact psychologique que ces quelques mois dans la maison de Hill House ont laissé sur eux. Car, au delà du lien fraternel qui les unit, ils partagent également une faculté de voir des manifestations paranormales. Et ça, il n'y a pas à dire, ça met de l'animation dans les repas de famille. Une petite apparition démoniaque entre le fromage et le dessert, ça fait toujours plaisir ! Cependant, vous allez le voir, en fonction de la personnalité de chacun, ces événements ne sont pas du tout vécus de la même manière. Face à Shirley, la control freak de la fratrie et Luke, le cadet en grande fragilité psychologique, vous imaginez bien qu'un fantôme sanguinolent ne va pas faire le même effet. 

source
Ce qui est intéressant dans ces différents personnages c'est justement leur différente manière de gérer le paranormal, de manière plus ou moins rationnelle. Dans cette lutte pour la survie, chacun essaie de se battre avec ses armes et certains n'hésitent pas à s'engouffrer dans le déni pour cela. Parmi les 10 épisodes de la saison, certains sont focalisés essentiellement sur un personnage en particulier. Ce choix permet vraiment de comprendre comment les événements traumatiques de leur enfance ont impacté leur fonctionnement actuel en tant qu'adulte, puisqu'il y a de fréquents flashbacks de cette période. Il y a donc une temporalité à deux vitesses, ce qui peut être un peu perturbant par moment, mais qui permet de rentrer vraiment dans l'état d'esprit des protagonistes qui, eux mêmes, sont perdus. En effet, entre les morts qui reviennent sous forme d'apparition, les souvenirs qui se superposent au présent et les perceptions différentes de chacun, on ne sait plus très bien où se situe la réalité.

Ce que je tiens à souligner c'est que les scènes d'horreur n'occupent pas la majeure partie des épisodes et heureusement, car il me semble que sinon ce format ne serait pas tenable. Concrètement, en dehors de quelques moments où il est difficile de ne pas sursauter (pour ceux qui ont vu la série, ne niez pas pour la scène de la voiture...), c'est surtout l'ambiance qui est pesante. 

Après, on ne va pas se mentir, il y a quelques scènes horrifiques un petit peu oppressantes...
source
Finalement, là où Netflix a brillamment réussi avec cette série, c'est qu'elle réussit à toucher et à fidéliser un public qui n'est pas forcément adepte de l'épouvante. Honnêtement, quand j'ai vu l'affiche, je ne m'attendais pas du tout à un traitement aussi original et à adhérer autant, au point de vouloir enchaîner les épisodes au même titre que "Stranger Things". Il y a vraiment un suspense qui nous tient en haleine tout au long de la saison. "The Haunting of Hill House" finit donc par nous embarquer avec une famille à laquelle on s'attache et dont on espère une issue heureuse, au vue de tous les drames qu'elle a déjà eu à affronter. Pour ma part j'ai beaucoup aimé le personnage de Luke enfant, et de Theodora à l'âge adulte.

source


source









Et vous, qu'avez vous pensé de cette série ? Si vous ne l'avez pas vu, est ce qu'elle vous tente ? 

samedi 10 novembre 2018

Cupcakes d'Automne


Ah l'automne et ses envie de plonger sous un plaid avec une quantité non négligeable de chocolat... C'est en cherchant comment utiliser intelligemment la crème de marrons qui me restait sur les bras que je suis tombée sur une recette appétissante de 750g. Je l'ai un peu adapté à ma sauce et le résultat a fait l'unanimité ! Je vous partage donc cette recette, qui a le mérite d'ajouter une touche d'originalité (et de gourmandise, on ne va pas se mentir...) aux gâteaux au chocolat classiques, tout en étant très rapide à faire.

                                                        Pour 10 cupcakes :
   200g de crème de marron
   80g de farine
   10g de fécule de maïs (optionnel)
   2 oeufs
  ♦ 100g de beurre
   80g de chocolat pâtissier
   50g de sucre
   2 sachets de sucre vanillé
   1/2 sachet de levure
   des décorations comestibles (optionnel)


1. Faire préchauffer le four 10min à 180°.

2. Faire fondre le beurre et le chocolat au bain-marie.

3. Mettre les 2 œufs, le sucre et le sucre vanillé dans un saladier et fouetter le mélange.

4. Ajouter la farine, la fécule de maïs, la levure et seulement 100g de crème de marron, puis mélanger.

5. Ajouter le chocolat et le beurre fondus. Bien mélanger pour avoir une pâte épaisse et lisse.

6. Verser dans un plat à cupcakes/muffins et enfourner 13 minutes à 180°.

7. Une fois sortis du four, attendre que les cupcakes refroidissent. Utiliser ensuite une poche à douille pour décorer le dessus avec les 100g de crème de marron restants. 

8.  Enfin, placer les décorations de votre choix sur la crème et replacez ensuite les gâteaux au frigo.


Vous pouvez bien sûr faire une version plus simple sans rajouter la crème de marron par dessus, car le gâteau seul se suffit à lui-même ;)