lundi 11 février 2019

3 livres / 1 thème ▪ Enfance & Violence ▪

    Aujourd'hui, avec cet article, je lance une nouvelle catégorie sur mon blog : "3 livres / 1 thème". Il se trouve que mes lectures viennent forcément refléter des sujets auxquels je m'intéresse et il me semblait judicieux de pouvoir les regrouper. L'idée c'est de vous faire connaitre des titres sur une thématique, mais aussi que vous partagiez les vôtres. Vous êtes donc les bienvenus en commentaires pour réagir et ajouter vos connaissances littéraires sur le sujet :) 

    Pour ce premier "3 livres / 1 thème", j'ai choisi d'illustrer "Enfance & Violence" par des témoignages autobiographiques d'anciens enfants maltraités, abusés, violentés... Ils ont tous en commun  d'avoir su faire de ces épreuves une force et d'avoir été capables d'en parler à l'âge adulte. Aujourd'hui, ils sont l'illustration même de la résilience et grâce à leur investissement associatif, médiatique et surtout humain, ils tentent de faire bouger les choses pour que leur combat ne soit pas vain. Même si cela me semble évident, je tiens tout de même à préciser que ces ouvrages contiennent des sujets et scènes qui peuvent heurter votre sensibilité. Ils s'adressent donc à un public averti. 

 "Dans l'enfer des foyers" de Lyes Louffok 
"J'ai oublié les bisous. J'apprends les coups. La méchante me frappe dès que je pleure ou hurle. Elle ne me nourrit pas trois fois par jour comme elle le devrait, comme elle est payée pour. Elle me fait dormir sur une planche en polystyrène, sans oreiller, sans doudou, sans rien"

source
Paru en 2014, ce témoignage nous délivre un portrait glaçant du système de la protection de l'enfance en France et de la maltraitance institutionnelle. Placé en familles d'accueil, puis dans divers foyers, du haut de ses quelques années Lyes Louffok va connaître toutes les affres du système. Face à l'absence de famille, la prise en charge par des adultes défaillants et la violence de son environnement, il n'aura d'autres choix que de se débrouiller seul pour survivre. Aujourd'hui, Lyes Louffok est toujours dans le système, mais du côté professionnel cette fois-ci, puisqu'il est devenu travailleur social et membre du Conseil National de la Protection de l'Enfance. Récemment il est d'ailleurs intervenu dans le débat animé par France 3 suite au documentaire "Enfants placés : les sacrifiés de la République". Même si vous ne lisez pas son livre, c'est une personnalité que je vous invite à suivre car il partage régulièrement des réflexions pertinentes sur la protection de l'enfance. Pour part, étant éducatrice, son témoignage m'a beaucoup apporté en terme de questionnements et de remise en question du système dans lequel je travaille. Son discours est également très accessible donc je le aussi conseille à tous ceux qui souhaitent faire une première lecture sur ce sujet. 

 "Plus fort que la haine" de Tim Guénard 
"Notre passé, notre souffrance, nos galères, nos cris, c'est le chant en langue des pauvres.
On ne peut être aujourd'hui sans avoir été hier. Qui que tu sois, quelles que soient tes blessures et ton passé douloureux, n'oublie jamais dans ta mémoire meurtrie, que t'attend une éternité d'amour." 

Paru en 2000, ce second récit retrace l'enfance chaotique et meurtrie d'un enfant abandonné par sa mère et battu par son père. Après s'être développé au sein d'une famille qui le traite comme un animal, il est pris en charge par le système social dès ses cinq ans. Commence alors un long et tumultueux parcours en institutions et familles d'accueil, où les épreuves ne font que commencer. L'auteur retrace sa construction dans la violence, mais aussi le long chemin qui l'a mené jusqu'au pardon. J'ai du mal à trouver les mots pour décrire ce livre, car il fait partie de ceux qui m'ont coupé le souffle et ont opéré un profond bouleversement en l'espace de quelques pages. Je me souviens être tombée dessus à la bibliothèque et avoir commencé à le lire un peu par hasard. Je n'ai bien sûr pas eu temps de le finir mais je me rappelle avoir quitté les lieux comme une automate, la tête encore empli des mots puissants de Tim Guénard. Ce livre m'a tellement hanté que je l'ai acheté quelques jours plus tard pour pouvoir le finir. Il m'a à la fois brisé le coeur mais l'a aussi empli d'espoir. 



 "Survivre à l'enfer" de Sandrine Rochel 
"Toute tentative est vaine, je ne peux rien faire, il est le maître qui tire les ficelles de ma vie, il utilise mon corps, je ne suis rien."

source
Concernant ce livre, je vous laisse aller consulter l'article de Trendymood car j'ai déjà présenté l'ouvrage plus en détails dessus. Sandrine Rochel a fait des abus sexuels, subis au quotidien pendant son enfance, un véritable combat. Aujourd’hui à la tête d’une association d’aide aux victimes, elle a trouvé le courage de revenir sur son passé pour en écrire un livre. Contrairement à d’autres récits que j’ai pu lire sur le sujet, l’auteur ne cherche pas à nous épargner et n’hésite pas à utiliser des mots bruts, pour décrire les horreurs que lui a imposé son père de ses 6 à 17 ans. On assiste alors à un spectacle de marionnettes insoutenable, dont Sandrine Rochel nous décrit les coulisses à travers ses ressentis. Tout au long du récit, elle va décortiquer les mécanismes incestueux qui se mettent en place dans la sphère intra-familiale, à travers la retranscription de ses souvenirs et la compréhension qu’elle en a. Elle décrit également le long cheminement qui a permis de la mener jusqu’à une dénonciation des actes et à un procès public contre ses parents. Mais son combat central, que l’on retrouve tout au long des mots qu’elle nous livre, est avant tout la lutte contre la honte, cette barrière terrible qui empêche bon nombre de victimes de dénoncer les abus. Pour aller plus loin sur la question, je vous conseille d'ailleurs le documentaire "Inceste : que justice soit faite" qui a été diffusé sur France 5 il y a une semaine.


Voilà, j'espère avoir attisé votre curiosité vous donner envie d'aborder ce genre de lectures. Je sais bien que ce n'est pas le genre d'ouvrages qu'on lit pour se détendre au coin du feu, mais la littérature c'est aussi libérer les mots les plus difficiles. Ces ouvrages me semblent être d'une utilité publique pour briser les tabous, faire avancer les débats et initier des changements sociétaux….


N'hésitez pas à m'indiquer si vous avez envie que j'aborde certains thèmes dans les prochains articles.